Critique de "Eden : la fin d'un monde"

Il faut bien le dire tout de suite, lorsque j'ai vu le pavé de 580 pages qui s'offrait à moi, j'étais peu emballé par sa lecture qui allait s'avérer un peu trop

longue à mon goût. Je n'ai jamais aimé les œuvres longues en dehors de quelques rares exceptions. Le moment de changer d'avis ?!...



Tout d'abord je tiens à dire que la couverture est très belle et suffisamment mystérieuse pour donner envie au lecteur (tout comme les quelques visuels à l'intérieur).

 

L'auteur, Antoine Delouhans, est une personne très agréable que j'ai eu la chance de pouvoir rencontrer au dernier salon du livre de Paris et avec qui je n'ai pu échanger que trop brièvement. Le pitch de départ de son premier roman fantastique m'avait emballé et malgré le premier obstacle cité plus haut il me fallait le découvrir.

 

Disons-le tout de suite, il ne s'agit pas de SF ici mais bien plus de la Fantasy mêlée de mythologie et d'ésotérisme. La première partie (ou tout du moins le premier des trois "livres" dans le volume) commence parfaitement avec les découvertes d'un archéologue et on se prend rapidement au jeu.

 

L'écriture est plutôt bonne malgré quelques "coquilles" évitables mais hélas la typographie est bancale et n'aide en rien la lecture et j'aurais presque tendance à dire qu'elle l'alourdit davantage. On a déjà du mal à se repérer avec les multiples personnages, les différentes références et les changements d'époque qu'au final l'ajout de l'italique dans tout ça ne favorise pas notre compréhension de l'ensemble car trop souvent utilisé et on part parfois dans tous les sens.

 

Je pense aussi que j'aurais dû faire des pauses de lectures entre les trois livres présents dans le roman. Car au milieu du second et parfois dans le troisième j'ai fait quelques breaks de plusieurs jours car j'avais le cerveau un peu en vrac. Même si j'adore les œuvres riches de Tolkien, Herbert (père et fils), Zimmer Bradley, etc...  et malgré les multiples rebondissements,  je n'aurais pas réussi à lire le tout d'une seule traite.

 

Le rythme est bon, les références multiples sont bien là et l'auteur a fourni un travail énorme dans l'ensemble. Et j'aurais bien du mal à résumer facilement le tout...

 

Ce qui est certains c'est que malgré tout cette œuvre est très intéressante mais peut-être encore "inachevée" et je reste persuadée qu'elle aurait pu être encore meilleure. Je ne regrette pas ma lecture au final et je lirais avec grand plaisir les prochaines productions de l'auteur de part cet univers riche et cette première plutôt réussie !

Eden
La couverture du roman !

Écrire commentaire

Commentaires : 0